LES NOUVEAUX PARADIGMES DU VISUEL

2010-2012

VISUAL STUDIES,

English VersionHome_En.htmlHome_En.htmlshapeimage_2_link_0
 
 

L’expression Visual Studies correspond à un courant de recherche apparu au début des années 1990 dans les pays Anglo-saxons. Ce courant englobe la pluralité des phénomènes que recouvrent les notions de vision, de visualisation et d’univers visuels, qu’il s’agisse pour ceux-ci de leurs diverses manifestations, de leurs codes fondamentaux, de leurs frontières ou encore de leurs modes de circulation et de fonctionnement. Ce vaste champ d’études concerne par conséquent aussi bien les nombreux dispositifs à l’œuvre dans les dimensions visibles des cultures humaines que les mécanismes neurocognitifs de la perception ou l’ensemble foisonnant des anciennes et des « nouvelles images ».



Si la définition et le champ des Visual Studies donnent encore lieu à de vifs débats, il est indéniable qu’ils se situent à l’écart de toute tradition disciplinaire exclusive et qu’ils impliquent en contrepartie une pluridisciplinarité forte et donc des collaborations - inédites en France - entre spécialistes :

- des sciences humaines et sociales (histoire de l’art, histoire matérielle et culturelle, anthropologie comparée, sociologie, philosophie, sciences de l’information et de la communication...),

- des sciences dures et des sciences de l’ingénieur, (neurosciences, psychologie cognitive, imagerie scientifique, informatique fondamentale, électronique…),

- de l’étude et de la création artistiques (artistes, créateurs contemporains
– audiovisuels et multimédias – plasticiens, graphistes, experts en muséographie…).

Il n’existe pas encore en France de programmes pluridisciplinaires relatifs aux Visual Studies comparables à ceux qu’ont développés de nombreuses universités à l’étranger (Cornell University, Rochester University, Pennsylvania University, University of California (Irvine), Chicago University, Duke
University, KULeuven, University of Brighton, Lund University, Jacobs University (Bremen)…).


Dans ces conditions, favoriser dans notre pays l’émergence d’un domaine de recherche consacré aux Visual Studies, apparaît comme une tâche aussi urgente qu’indispensable qui permettra d’affirmer sur la scène internationale la contribution de la recherche française.

Origine


La conception du RTP Visual Studies revient au laboratoire IRHiS  (UMR 8529

rattachée à lINSHS du CNRS et à l’Université Lille 3).

Depuis 2007, l’IRHiS a développé une collaboration étroite avec le département

« Art, Art History and Visual Studies » de Duke University par le biais du programme d’échanges intitulé International Graduate Program in Art Markets and Visual

Studies soutenu par le Partner University Fund de la Fondation FACE et par la

Région Nord-Pas-de-Calais (2007-2010). Ce partenariat a permis d’engager une réflexion sur la notion de Visual Studies, notamment à l’occasion d’un premier symposium international, les 22 et 23 juin 2009, réunissant à Lille professionnels et chercheurs français, américains (Duke University ; programme Visual Studies Initiative) et allemands (Jacobs University, Bremen; programme Visual Communication and Expertise).







 

Introduction

     «Il faut beaucoup de temps
    pour apprendre à voir»
        J.-J. Rousseau, Emile, 1762 

    «[l’oeil] choisit, rejette, organise,
    distingue, associe, classe, analyse,
    construit.
   Il saisit et fabrique plutôt qu’il ne reflète
   [...] Rien n’est vu tout simplement, 
    à nu».
    N. Goodman, Langages de l’art, 1990

Un Réseau thématique pluridsciplinaire (RTP) de l'Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS.